onema

Implantation et conception

A partir des préconisations issues du diagnostic, lorsque le type et la localisation des zones tampons ont été définis à l’échelle du bassin versant, la phase d’implantation des dispositifs tampons requiert de connaître les règles de conception et de dimensionnement qui permettront de parvenir à une efficacité satisfaisante. Pour ce faire, un certain nombre d’outils à portée opérationnelle (guides méthodologiques, utilitaires informatiques, abaques), issus de travaux de recherche, sont aujourd’hui mis à disposition. Destinés en premier lieu aux maîtres d’œuvre, ils permettent de bien appréhender quelles sont les différents aspects techniques, pratiques, financiers et réglementaires à prendre en compte pour l’aménagement, la gestion et l’entretien de chaque catégorie de dispositif.

Aménager et dimensionner une bande enherbée ou boisée

Fruit de plusieurs années de recherche, Irstea a publié en 2011 un guide méthodologique présentant les outils nécessaires au dimensionnement des bandes enherbées et boisées pour atténuer les transferts de pesticides par ruissellement (Carluer et al., 2011). Dans ce cas, la question du dimensionnement concerne la largeur du dispositif (perpendiculairement au sens des écoulements) en fonction des caractéristiques du versant contributif intercepté et des conditions locales de mise en place de la bande tampon (propriétés du sol principalement)... Lire la suite

Aménager et dimensionner une Zone Tampon Humide Artificielle

Placé à l’exutoire d’un réseau de fossés collecteurs, l’aménagement d’une Zone Tampon Humide Artificielle (ZTHA) constitue sans doute l’une des solutions les plus appropriées pour atténuer les transferts de contaminants par voie concentrée (qu’il s’agisse de ruissellement ou de drainage agricole). Sur la base de l’expérience acquise sur plusieurs sites expérimentaux, un guide publié par Irstea (à paraître) fournit les éléments nécessaires pour aider les porteurs de projet à mettre en place ce type de dispositif... Lire la suite

Aménager et dimensionner un Ouvrage de Rétention et de Remédiation

Bien qu’initialement prévus pour la lutte contre les crues, des travaux de recherche récents ont démontré que les Ouvrages de Rétention et de Remédiation (OR2) implantés dans les bassins versants agricoles pouvaient également assurer une fonction épuratrice (projet ArtWET). Les travaux menés au sein du LHyGeS depuis 2010 (projets ENRHY et Phytoret) ont permis d’élaborer plusieurs outils (accompagnés de guides méthodologiques) permettant d’optimiser l’aménagement de ces ouvrages afin d’en concilier les différents usages (Regazzoni et al., 2010)... Lire la suite

Aménager et dimensionner des zones tampons pour la lutte contre l’érosion

Le cas de la maîtrise de l’érosion est abordé ici sous un angle relatif à la qualité de l’eau, c'est-à-dire lié à l’atténuation des transferts de matières en suspension et de contaminants adsorbés (phosphore et certains pesticides) vers les milieux aquatiques récepteurs. Pour ce faire différentes solutions correctives existent (« hydraulique douce »), allant de couverts herbacés jusqu’à l’implantation de haies et fascines voire d’une combinaison des différents dispositifs. Ils apportent par ailleurs bien d’autres bénéfices pour limiter les effets néfastes de l’érosion (coulées boueuses, perte de terre arable, envasement des plans d’eau…)... Lire la suite

Valorisation des fossés pour l’atténuation des transferts de contaminants d’origine agricole

Traditionnellement, les fossés implantés en milieu rural ont une fonction hydraulique d’évacuation des eaux de manière à limiter l’érosion ou assainir les parcelles agricoles. A ce titre ils font partie intégrante du chevelu hydrographique et, de par leur positionnement en tête de réseau, constituent l’une des principales interfaces entre les parcelles agricole et les milieux aquatiques de surface. De fait, ils revêtent une importance majeure dans la collecte et le transit des contaminants d’origine agricole ; ils sont de ce point de vue souvent considérés comme un facteur aggravant en permettant une circulation rapide des eaux contaminées vers les milieux aquatiques récepteurs... Lire la suite